fbpx
+84 243 247 4137 info@vac-tours.com

Le village traditionnel de Duong Lam dans le Nord du Vietnam

« À cause de la guerre, de la modernisation et de l’occidentalisation, de nombreux villages traditionnels sont devenus méconnaissables. La pollution culturelle ne les a pas épargnés. Duong Lâm, à 4km à l’ouest de la ville de Son Tây, est une exception. »[1], raconte l’érudit Huu Ngoc dans l’un de ses articles culturels.

Duong Lam est une commune de la ville de Son Tay; dans la banlieue de Hanoi, qui se situe sur la rive droite du Fleuve Rouge. À une cinquantaine de kilomètres de la capitale; il est possible de trouver un village vietnamien typique qui a su conserver, au cours des siècles; son charme et son authenticité : « Duong Lâm n’a rien perdu de son visage séculaire. L’horizon n’est pas tourmenté par le chevauchement de toits, symbole de l’urbanisation saugrenue. »[2]

VACTOURS revient dans cet article sur ce petit village du Nord du Vietnam qui; le 19 mai 2006, fut le premier village classé « patrimoine historique et culturel national ».

 

Huu Ngoc nous explique avant tout les origines du charme antique du village vietnamien de Duong Lâm : « La région de Duong Lâm baigne dans une atmosphère de spiritualité tant chaque pas remue le souvenir d’hommes illustres. Phùng Hung (VIIIe siècle), encore surnommé Bô Cai Dai Vuong (Grand Roi Père et Mère du Peuple), est vénéré comme libérateur du pays dominé par les Chinois Tang.

Ngô Quyên (897-944), autre héros national, définit la flotte des Nam Han sur le fleuve Bach Dang; mettant fin à une domination chinoise de plus de mille ans. Giang Van Minh, lauréat du premier degré (2e rang) au Concours de Doctorat ès humanités (XVIIe siècle) a sauvé l’honneur du pays au cours de son ambassade en Chine ; il fut tué par l’Empereur de Chine pour lui avoir répondu du tac au tac. Le lettré patriote Kiêu Oanh Mâu (XIXe siècle) a laissé une remarquable version nôm du monument littéraire national Kiêu avec commentaires. »[3]

De fait, différents temples rendent un culte à ces héros des temps anciens qui ont su avec honneur repoussé l’ennemi séculaire.

Jadis, le village était le regroupement de neuf communes qui n’ont terminé leur unification qu’au cours du XIXè siècle.

 

  • Vestiges authentiques d’un village typique vietnamien

De sa plume poétique, Huu Ngoc retrace les sentiers empruntés par le voyageur à Duong Lâm : « Le visiteur de Duong Lâm se perd agréablement dans un labyrinthe d’allées et de sentiers pavés et bordés de murs en blocs de latérite qui entourent des maisons souvent de latérite aussi; caractéristiques de la Moyenne Région. […] Un ensemble architectural composé de la maison commune; de pagodes, de temples confucéens ou taoïstes, de maisons de culte familial, de sites néolithiques vous accueille. »[4]

Effectivement, avec ses maisons basses chargées de tuiles, ses banians penchés sur les hommes; ses portes de villages emblématiques d’une époque marquée par tout un tas de croyances dont la géomancie n’est pas des moindres, ses puits, ses sanctuaires; ses pagodes, sa maison communale : tous ces éléments font de Duong Lâm un village à 100% vietnamien.

Les 956 maisons traditionnelles en latérite remontent aux XVIIè et XVIIIè siècles. La Pagode Mia compte 287 statues dont 18 Arhats (éveillés). Le portique d’entrée de Mông Phu, construit en 1833, bordé par un banian tricentenaire; donne tout de suite le ton à la visite : contrairement à d’autres sites touristiques populaires, Duong Lâm se goûte dans la quiétude.

Le plan du village de Duong Lâm a la particularité d’être formé en arête de poisson ; de fait, on sait toujours comment revenir à la porte sainte qui en forme l’extrémité principale.

 

  • La sauce soja et autres productions locales

Le village vietnamien de Duong Lâm est réputé pour sa sauce soja et un certain nombre de friandises à base d’arachide qu’il est possible de goûter au milieu du village.

 

En conclusion : à seulement cinquante kilomètres de Hanoi, goûtez les charmes du Vietnam traditionnel; qu’il est dorénavant plus difficile de retrouver dans les grands centres urbains. Le village de Duong Lâm représente le pendant campagnard du Vieux quartier de Hanoi ou de la Vieille ville de Hoi An. Entouré de mystères, conservé contre les aléas du temps; ce site plaira à ceux qui souhaitent découvrir l’essence du Vietnam authentique.

 

[1]  Huu Ngoc, « Un village traditionnel typique » in À la découverte de la culture vietnamienne, Editions The Gioi, 2010 : p.98.

Laisser un commentaire

  • Bon rapport/qualité
  • Attentifs et flexibles
  • Voyages sur Mesure
  • Asisstance 24h/24

N’hésitez pas à nous écrire ! Notre conseillère vous répondra sous 48h.

info@vac-tours.com