fbpx
+84 243 247 4137 info@vac-tours.com

Quels sont les dangers principaux à éviter lors d’un voyage au Vietnam ?

Le Vietnam est une destination-phare du tourisme international et attire des millions de voyageurs par an, du fait de ses paysages hors-du-commun, de la gentillesse de ses habitants et d’un certain climat de liberté qui fait de ce pays un lieu emblématique du « bon-vivre ». Toutefois, à l’instar de chaque pays, il existe un revers de la pièce et les voyageurs qui s’y rendent doivent avoir conscience des dangers à éviter durant un circuit au Vietnam. Les principaux risques au Vietnam relèvent de l’ordre de : l’alimentation et l’eau ; le paludisme, le SIDA et autres MST ; les vols et les arnaques ; la conduite de la moto.

VACTOURS tente de vous présenter les risques et les moyens d’y répondre sans tomber dans la paranoïa : il est simplement plusieurs précautions à connaître et à appliquer lors d’un voyage au Vietnam.

 

Alimentation et eau

En tant que voyageur, vous ne présentez pas la même résistance que les Vietnamiens de tous les jours en ce qui concerne l’alimentation et l’eau. Ne soyez cependant pas trop sur la défensive en vous interdisant de manger ou de boire au moindre prétexte d’hygiène : s’il est bon de respecter certaines normes élémentaires à la matière pour lutter efficacement contre les risques, il faut éviter de tomber dans la paranoïa.

 

  • L’eau et autres liquides

Contrairement à la France, on ne peut pas boire l’eau du robinet.

Si l’eau est bouillie ou gazéifiée, le danger est globalement écarté.

Vous pouvez acheter de l’eau en bouteille dans n’importe quel petit marché ou supermarché, et celle fournie par votre hôtel.

Méfiez-vous de certains produits laitiers.

Pour les bières et autres canettes de soft-drinks, il n’y a pas plus de danger d’hygiène qu’en France.

 

  • L’alimentation

Toutes les soupes traditionnelles (pho’, bun cha, etc.), mais aussi le pot au feu local (lau) sont le fruit de plusieurs heures d’ébullition. Vendus dans des restaurants « à l’occidentale » ou sur le bord de la route, le procédé est le même, donc le risque que vous tombiez malade est proche de 0.

La viande non cuite à cœur, les fruits et les légumes crus vendus dans la rue, peuvent au contraire se révéler des sources de bactérie, de même que certains fruits de mer.

 

Santé : paludisme, MST et air

  • Paludisme

Le paludisme est maîtrisé dans les villes, les plaines à rizières et les zones côtières ; si votre itinéraire vous conduit dans certaines zones à risques, à la montagne et dans les plateaux de moyenne altitude, prenez bien soin de vous couvrir les bras et les jambes, d’avoir un bon répulsif anti moustiques reconnu par l’OMC et de dormir sous moustiquaire. La prévention avant tout !

 

  • SIDA et autres MST

Une seule chose à écrire : sortez couverts.

 

  • La qualité de l’air en ville

La qualité de l’air en ville, notamment à Hanoi, n’est pas très bonne ; les risques liés à la pollution au Vietnam sont élevés : porter un masque lorsque l’on se déplace à moto (taxi) ou à pieds dans certaines zones très fréquentées – le pont Long Bien par exemple – peut prévenir certaines douleurs de la gorge en fin de journée.

 

Vols et arnaques

Les touristes, partout dans le monde, peuvent se révéler être les proies de personnes malveillantes. Le Vietnam ne fait pas exception. Portez toujours vos papiers et votre argent dans une banane ou dans des poches fermées ; si vous comptez utiliser votre téléphone portable de manière régulière; investissez dans un petit bidule qui vous permette de le rattacher à votre cou ; ne tentez pas les pickpockets et les voleurs à l’arrachée !

Les touristes sont également parfois les cibles d’arnaqueurs : ne suivez personne de louche; respectez votre itinéraire en ne souscrivant pas à des activités qui ne sont pas prévues et qui sont proposées par des gens peu fiables, etc.

La sécurité au Vietnam est plutôt bonne, mais dans certaines zones particulièrement fréquentées (le samedi et le dimanche soir autour du lac de Hoan Kiem; par exemple, dans le Vieux quartier), certains touristes peuvent avoir de mauvaises surprises et se faire faire les poches !

 

Conduite à moto

Si vous n’êtes pas titulaire d’un permis international ou d’un permis vietnamien; c’est bien simple : vous n’avez pas le droit de conduire au Vietnam ; vous n’êtes dès lors pas assurés.

Nombreux sont les voyageurs à faire fi de cette règle. Nous nous adressons ici à eux en particulier : faites l’acquisition d’un bon casque, roulez lentement; laissez la priorité aux bus, aux camions et aux grosses voitures. Ne lésez pas sur l’utilisation du klaxon, qui sert à prévenir avant tout. De nombreuses précautions sont à appliquer lorsqu’on roule au Vietnam, car les risques sont légions.

 

Nous avons présenté ici les plus importants des dangers à éviter durant un circuit au Vietnam; il en est très certainement d’autres en fonction des circonstances.

Le principe de précaution s’applique au Vietnam comme ailleurs : ne tentez pas le diable si vous souhaitez réaliser votre voyage dans les meilleures des conditions.

Si vous avez le moindre doute, n’hésitez pas à contacter VACTOURS pour tout renseignement complémentaire.

Laisser un commentaire

  • Bon rapport/qualité
  • Attentifs et flexibles
  • Voyages sur Mesure
  • Asisstance 24h/24

N’hésitez pas à nous écrire ! Notre conseillère vous répondra sous 48h.

info@vac-tours.com