fbpx
+84 243 247 4137 info@vac-tours.com

La peinture de Dong Ho, une expédition culturelle exceptionnelle

La peinture de Dong Ho présente d’importantes valeurs historiques, culturelles et artistiques témoignant des activités quotidiennes de la population du delta du fleuve Rouge. Cette peinture traditionnelle du Vietnam a été reconnue comme patrimoine immatériel national. Elle demeure un trésor du village de Dong Ho, situé à environ 40km du centre de Hanoï.

1. L’origine de la peinture Dong Ho.

Le nom complet de la peinture de Dong Ho  est la peinture de sculpture sur bois traditionnelle de Dong Ho. Cet art est originaire du village de Dong Hon, dans la province de Bac Ninh, et serait apparu il y a plus de 400 ans. Dans le passé, des peintures servaient aux festivités du Nouvel An lunaire. Les hommes décoraient leurs maisons avec puis les décrochaient à chaque fin d’année pour les remplacer par de nouvelles. La couleur brillante des peintures traduit les souhaits de bonheur et de chance des gens pour le Nouvel An. C’est pourquoi la peinture folklorique de Dong Ho est aussi renommée comme étant la peinture du Tet.

Le village de Dong Ho, avec sa peinture, est devenu un symbole de la culture vietnamienne. Cet art est non seulement réputé pour sa valeur esthétique mais également pour les leçons morales cachées derrière chaque œuvre.

 

2. Les ingrédients pour fabriquer la peinture Dong Ho.

2.1. Le papier imprimant.

Le papier utilisé pour la peinture est fait à partir d’écorce de Rhamnoneuron que l’on peut trouver principalement au Nord du Vietnam. Il est connu sous le nom de « papier de Pecten », qui fait référence au processus pour fabriquer le papier imprimant. D’abord, l’artisan broie la coquille de Pecten. Ensuite, il prépare la colle de farine de riz ordinaire ou de riz gluant ou bien encore de manioc. Ensuite, il mélange la poudre de Pecten dans la colle. Enfin, il place ce mélange de riz ordinaire et de manioc sur le papier et le fait sécher. La coquille de Pecten donne cette couleur blanche naturelle qui scintille sous la lumière. Pour fabriquer des papiers de couleur, il suffit d’ajouter des pigments dans la colle.

2.2. La couleur.

La couleur utilisée dans la peinture est naturelle. Ainsi, la couleur blanche provient de la coquille de Pecten ; la couleur noir de la cendre de la feuille de bambou ; la couleur verte de la feuille d’indigo ; la couleur jaune de la fleur Sophora ; la couleur rouge du bois de Sappan ou du gravier de cinabre. Ce sont des couleurs simples, non mélangées.

2.3. La planche en bois.

L’artisan choisit du bois de Plaqueminier ou bien de Manglietia parce qu’ils sont solides et lisses. Il va ensuite sculpter les planches en bois dans des formes différentes avant de peindre à la brosse une couche d’encre colorée sur chacune d’entre elles.Les peintures de Dong Ho reflètent la perception de la vie des artistes. Les thèmes communs sont les animaux, la vie ordinaire, les rêves des paysans ou les contes populaires.

Des planches en bois portées leurs propres couleurs 

 

3. Le processus de fabrication de la peinture Dong Ho.

Les artisans ne peignent pas, ils pressent. Une peinture est fabriquée à partir de plusieurs planches colorées. Les planches sont pressées sur le papier de Rhamnoneuron pour créer une peinture. C’est pourquoi les peintures de Dong Ho sont aussi appelées les estampes de Dong Ho. Tout dépend du nombre de couleurs dans la peinture ; chaque couleur nécessite une planche. L’impression des couleurs doit suivre un ordre : d’abord rouge, ensuite vert, jaune et noir. Chaque jour, ils peuvent imprimer seulement une couleur.

La minutie des artisants dans le pressage

Finalement, l’estampe achevée est scellée par une couche de colle de riz gluant. Mais la peinture sur papier de Rhamnoneuron exige de grandes compétences car il est très absorbant et se déchire facilement. C’est un travail qui exige dextérité, patience et exactitude.

De nos jours, le village de peinture Dong Ho a développé ce processus, plusieurs nouveaux matériaux sont utilisés tout en conservant les traits distinctifs de cet art.

Une visite au village prend souvent trois à quatre heures. Pour les vrais passionnés d’art et de culture, faites une visite chez l’artiste Nguyen Huu Sam ou son fils Nguyen Huu Qua, qui sont tous les deux des grands maîtres de cette profession. Prenez le temps de converser avec les vieux artisans du village de l’origine de la peinture, ainsi que des valeurs culturelles inestimables du Vietnam.

 

Leave a Reply

Pourquoi partir avec nous?

  • Bon rapport/qualité
  • Attentifs et flexibles
  • Voyages sur Mesure
  • Asisstance 24h/24

Des questions ?

N’hésitez pas à nous écrire ! Notre conseillère vous répondra sous 48h.

info@vac-tours.com