fbpx
+84 243 247 4137 info@vac-tours.com

Top 10 des plats immanquables à Hanoi

La gastronomie est avant tout une affaire de goûts. Le Vietnam est réputé pour sa cuisine d’une diversité étonnante. À l’instar de la gastronomie française et de la gastronomie chinoise, il existe de nombreuses spécialités par région qui subissent telle ou telle influence. À Hanoi, capitale se situant au Nord du pays, il est possible de toucher l’essence d’un peuple à travers la cuisine qu’il consomme. Un pays et une culture s’explorent à pieds et par le ventre !

Découvrez avec nous le Top 10 des plats typiques de Hanoi.

 

1. Bún chả – vermicelles de riz à la viande de porc grillée

 

Nous pouvons disséquer ce plat à travers ces trois composantes principales :

  • Les vermicelles de riz ;
  • La viande grillée de porc (en lamelles mais également sous forme de boulettes) ;
  • La soupe à base de sauce de poisson diluée (nước mắm) et sucrée, du jus de citron, de l’ail écrasé et du piment.

En accompagnements, vous pouvez à loisir rajouter des herbes parfumées (basilique, plante de riz paddy, des germes de soja, du « baume vietnamien ») mais aussi du poivre, du vinaigre, du citron et du piment.

 

2. Chả Cá – poisson grillé aux vermicelles

Du poisson lang grillé, ayant mariné dans de l’aneth, du curcuma, de l’ail, de l’échalote, du galanga, du sel, du sucre et de la sauce de poisson, le tout mélangé avec des vermicelles de riz, de la sauce de poisson (nước mắm) ou de crevette (mắm tôm), des cacahuètes : tel se compose l’un des plats les plus anciens et les plus typiques de Hanoi, qui a même droit à sa rue.

 

3. Phở – bouillon de nouilles tonkinois

Il s’agit ici du plat national vietnamien, le plat hanoïen à ne pas manquer par excellence, que l’on peut retrouver à n’importe quel coin de rue, dans des restaurants chics comme dans des boui-bouis odorants.

Des pâtes de riz dans un bouillon de jarret de bœuf parfumé à la cannelle, au gingembre, à l’oignon grillé, à l’anis étoilé, au clou de girofle et à la cardamone, puis assaisonné au jus de citron, au basilic thaï, à la coriandre et à la ciboulette, et bien d’autres choses encore, enfin garni de viande (bœuf ou poulet).

 

4. Bánh mì – sandwich

Selon la légende urbaine, le mot « bánh mì » serait une déformation linguistique de « pain de mie ».

De quoi s’agit-il ici ? D’une baguette garnie au pâté, à la saucisse ou à la viande, avec du radis blanc et de la carotte râpés, de la coriandre, de la sauce soja : on le déguste à midi ou pour le goûter, mais aussi le soir après avoir trop bu, pour éponger l’alcool.

Un sandwich emblématique du mariage culinaire entre la France et le Vietnam.

 

5. Bún riêu – vermicelles à la pâte de crevette ou au crabe

Différents types de pâtes peuvent s’insérer dans ce bouillon à base de tomate et de pâte de crevette ou de crabe fondu, auquel on ajoute du tamarin, du tofu frit, des liserons d’eau, des graines de roucou, de la fleur de bananier et de plein d’autres choses encore.

On y ajoute au gré des lamelles de bœuf, des boulettes de poisson, du crabe.

Idéal en hiver !

 

6. Bánh cuốn – raviolis vietnamiens

Équivalent national du jiaozi chinois, le ravioli vietnamien est fait à base d’une crêpe de farine de riz enroulée, dont la garniture est constituée essentiellement avec du champignon et du porc hâché, d’ail et d’échalote.

Trempé dans de la sauce de poisson diluée, le ravioli vietnamien est un régal pour les papilles et en fait un plat typique de Hanoi.

 

7. Xôi – riz gluant

Il existe de nombreuses façons de préparer et de parfumer le xôi, le riz gluant vietnamien. Salé ou sucré, aux fruits ou aux légumes, coloré naturellement par des épices ou des fruits typiques; le xôi peut s’avérer bourratif si l’on en mange trop.

Largement répandu dans les montagnes du Nord où il est notamment préparé dans des tubes en bambou; le xôi se déguste principalement au petit-déjeuner ou comme casse-croûte au cours de la journée.

 

8. Phở cuốn – « ravioli » au Phở

Vous reprenez la recette du Phở, vous enlevez le bouillon; vous enroulez les ingrédients dans une feuille de pâte de riz, vous y ajoutez de la salade et de la coriandre; et vous n’avez plus qu’à vous régaler ! Sucré/salé, aigre-doux, il conviendra aussi bien aux grands qu’aux petits !

 

9. Bánh xèo – crêpe aux crevettes

Voici un autre plat hanoïen à ne pas manquer : la crêpe fourrée aux crevettes; à base de farine de riz et de curcuma pour la pâte et de viande de porc, de crevettes ainsi que de germes de soja. Il existe plusieurs variantes selon que l’on se trouve au Nord, au Centre ou au Sud du pays.

Dans une feuille de salade ou nature, trempé dans de la sauce, le Bánh xèo est une vraie gourmandise !

 

10. Cà phê trứng – café à l’œuf

Le café à l’œuf est une spécialité hanoïenne inventée par un ancien barman de l’hôtel Métropole (aujourd’hui Sofitel). Version vietnamienne du capuccino, il s’agit d’un café vietnamien préparé au filtre et mélangé à du jaune d’œuf battu; du beurre, du lait et du sucre.

Chaud ou frappé, très crémeux, vous pouvez le boire un peu partout dans la ville mais vous le trouverez surtout dans le Vieux quartier; à Hoan Kiem, où le premier établissement à en vendre continue de le préparer suivant la recette originale.

 

En conclusion : À Hanoï, vous avez de nombreuses spécialités. VACTOURS ici vous présente une liste bien évidemment non exhaustive qui permettra aux voyageurs à l’estomac curieux de se sensibiliser aux plats les plus typiques de la ville.

Leave a Reply

  • Bon rapport/qualité
  • Attentifs et flexibles
  • Voyages sur Mesure
  • Asisstance 24h/24

N’hésitez pas à nous écrire ! Notre conseillère vous répondra sous 48h.

info@vac-tours.com