fbpx
+84 243 247 4137 info@vac-tours.com

Coronavirus au Vietnam (Mise à jour: 14 février 2020)

MISE À JOUR : 14 février 2020

 

Coronavirus en Chine

Le nouveau Coronavirus, originaire de Wuhan, défraye la chronique internationale depuis maintenant quelques semaines. L’angoisse prend une certaine amplitude et, puisque le Vietnam est frontalier de la Chine, il est normal pour les voyageurs de se poser des questions. Chez VACTOURS, nous sommes nous aussi pour le principe de précaution.

Néanmoins, sans vouloir minimiser le « danger », il faut remettre les choses dans leur contexte : le Coronavirus actuel a touché un territoire qui contient près de deux milliards de Chinois qui possède une diaspora très importante. Le taux de décès représente 2%, ce qui est bien évidemment regrettable, mais qu’il faut toutefois relativiser : comme tous les virus plus ou moins similaires, tels que la grippe par exemple (virus de saison), il peut s’avérer particulièrement dangereux sur les personnes âgées présentant déjà des problèmes de santé ou les malades chroniques : « Les Coronavirus (CoV) forment une grande famille de virus responsables généralement de rhumes et des syndromes grippaux bénins. Ils peuvent néanmoins provoquer des formes graves, notamment chez les personnes fragiles (personnes âgées ou atteintes de maladies chroniques, nourrissons, femmes enceintes). »

La majorité des cas concerne la ville de Wuhan et la province du Hebei (sur les 64 441 cas confirmés, 1383 morts dont 1318 concernent la province chinoise du Hebei, et 6983 guérisons ont été recensés morts confirmées) ; le reste sont, à ce jour du moins, des cas contaminés par des gens issus majoritairement de ces deux destinations.

La situation en Chine est pour le moins pesante mais c’est avant tout parce que : 1/ la Chine compte près de deux milliards d’individus qui circulent, il faut donc mettre en place des moyens exceptionnels pour endiguer le phénomène (d’où les appels à l’aide internationale) : 2/ il faut garder la face et se montrer opérationnels, surtout après l’épidémie du SRAS en 2003.

Selon les experts de la santé, le virus – comme n’importe quel virus, mais pas plus – présente un danger parce qu’effectivement, dans le cadre de la mondialisation, les frontières sont poreuses. Ils indiquent toutefois que le Coronavirus n’a rien à voir en terme d’amplitude avec son cousin « moyen-oriental » qui comptait jusqu’à 20-30% de mortalité. La Chine pratique, à échelle internationale, une politique de prévention qui, à certains égards, peut apparaître excessive mais qui s’explique par le traumatisme du SRAS. Les cas qui se « multiplient » à l’étranger sont rarement mortels et ne concernent en majorité que des Chinois (qu’ils aient la nationalité chinoise ou la nationalité du pays où ils se sont installés) ; les cas mortels touchent une population déjà à risque ; le danger des virus, que ce soit grippe ou Coronavirus, diminue fortement à partir de 20°C (le Vietnam, à la période à laquelle vous venez, a la chance de dépasser largement cette indice thermométrique).

 

Comment éviter le Coronavirus ?

Au Vietnam comme en Chine et dans le reste du monde, en présence de virus ou non, il faut toujours respecter les règles d’hygiène de base : se laver les mains plusieurs fois par jour et éviter d’avoir un comportement à risque comme se trouver à proximité de cadavres d’animaux ou bien de gens qui toussent ou sont sujets à des états grippaux. En période de virus, portez un masque quand il est nécessaire et évitez les bains de foule ; gardez une distance de sécurité d’1 mètre avec votre interlocuteur pour plus de prudence.

Les experts de la santé, sans être des optimistes béats, ne tombent pas dans la paranoïa et invitent justement les gens à garder leur sang-froid et à maintenir leurs bonnes habitudes – virus ou pas virus. Une bonne hygiène dans la vie quotidienne, c’est déjà neutraliser en grande partie le risque de diffusion.

 

Quelle est la situation du Coronavirus au Vietnam ?

Au Vietnam, le Ministère de la Santé a déjà pris des mesures de précaution comme d’autres pays du monde. Il faut avoir en tête que les 8 prochains jours vont effectivement connaître une croissance de cas, parce que nous sommes dans ce que l’on appelle la « phase épidémique » (on découvre les cas, on les comptabilise, il y a dès lors augmentation subite). Vu les moyens considérables mis en place un peu partout dans le monde, il ne devrait pas y avoir d’aggravation.

Le Vietnam contrôle efficacement l’épidémie de pneumonie aiguë par le nouveau type de coronavirus et maintient un niveau élevé de vigilance pour prévenir la propagation de la maladie, a récemment déclaré le vice-Premier ministre Vu Duc Dam.

Le Ministère de la Santé vietnamien publie à ce titre de nombreux conseils et des rapports réguliers sur la situation du Coronavirus, et renvoie également aux mesures d’hygiène élémentaire

Pas de grosse angoisse au Vietnam pour le moment : un peu plus dans les gros centres urbains du Nord que ceux du Sud du fait des températures actuelles et de la proximité directe avec la Chine.

 

La présence du Coronavirus au Vietnam

En dehors des villes où vous serez dans le cadre de votre tour ( Hanoi et Ho Chi Minh ville) où il faut rester vigilant, les lieux touristiques que vous fréquentez à cette période sont particulièrement peu touchés – zones isolées, présence décrue d’hommes.

16 cas de patients atteints du Coronavirus ont été recensés au Vietnam, dont 7 sont déjà guéris. Une commune de la province de Vinh phuc a été mise en quarantaine après qu’un cas de Coronavirus a été détecté. Tous les vols en provenance et à destination de la Chine continentale ont été suspendus, ainsi que l’accord de visas aux ressortissants chinois. Le gouvernement vietnamien est donc très réactif en la matière, et prend toutes les précautions qui s’imposent pour endiguer le phénomène.

Le port de masque à moto ou à pied en ville ainsi qu’une distance d’1m avec son interlocuteur sont conseillés ; se laver régulièrement les mains (20 secondes avec du savon pour une efficacité optimale) est une priorité.

 

Les conseils de VACTOURS ?

Avant de vouloir changer vos dates ou d’annuler purement et simplement votre voyage au Vietnam, VACTOURS vous conseille donc d’attendre quelques semaines pour voir comment la situation évolue, et de consulter les sites de l’ambassade de France en Chine, celui de l’ambassade de France au Vietnam ainsi que la carte des conséquences du Coronavirus dans le monde. Le site de l’OMS est également une source respectable d’informations.

Quoiqu’il en soit, si le Vietnam ne trempe pas dans l’optimisme forcé, il ne tombe pas non plus dans la paranoïa et la vie quotidienne suit tranquillement son cours, avec une précaution accrue tout simplement.

N’hésitez pas à nous contacter directement pour plus d’informations, nous serons ravis d’y répondre.

Sites :

Ambassade de France au Chine : https://cn.ambafrance.org/

Ambassade de France au Vietnam : https://vn.ambafrance.org/

Carte mondiale du Coronavirus nouveau : https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

 

1 Response
  1. Il ne faut pas exagérer, pour une dizaine potentiellement malwde au VN sur 95 millions d’habitants, c’est ridicule de lancer des alertes.
    En France, la grippe saisonnière fait de octobre à avril, tous les ans à cette époque 4.550 morts. Et personne en parle.
    Quand il y a 30 ans, les services sociaux et internet n’éxistaient pas, il y avait aussi des épidémies et personne s’alarmait.
    Non, arrêtez vos
    sornettes.

Leave a Reply

  • Bon rapport/qualité
  • Attentifs et flexibles
  • Voyages sur Mesure
  • Asisstance 24h/24

N’hésitez pas à nous écrire ! Notre conseillère vous répondra sous 48h.

info@vac-tours.com