fbpx
+84 243 247 4137 info@vac-tours.com

Vieux quartier de Hanoi des 36 corporations

« Le vieux quartier de Hanoi, connu sous le nom de ‘’Trente-six rues et corporations’’, remonte au XVè siècle. Il est la fierté de Hanoï et est devenu un lieu favori pour les promenades touristiques. »[1] écrit dans un article l’érudit Huu Ngoc. En effet, le Vieux quartier de Hanoi (Phố cổ Hà Nội), riche des nombreux métiers qui jadis s’y étaient développés, continue d’attirer les voyageurs de tout pays mais également les Vietnamiens, venus y goûter le charme antique et authentique du Vietnam traditionnel.

VACTOURS revient dans le présent article sur les grandes caractéristiques du cœur économique et culturel de la ville de Hanoï.

 

1. Le Vieux quartier de Hanoi : un patrimoine vieux de cinq siècles

Érigé et développé sous les dynasties Ly et Trân au XVè siècle, le Vieux quartier de Hanoi est le legs d’une très longue histoire qui va de pair avec celle de la ville dont il dépend, un temps connu sous le nom de Kế Chợ (« les gens du marché »), preuve de l’importante vie commerciale et artisanale qui y régnait déjà il y a plusieurs siècles de cela.

À mesure que les restrictions politiques et économiques de la monarchie sur la partie civile de la ville s’amenuisaient, celle-ci se mit à drainer des campagnes de nombreux artisans qui venaient compléter les revenus que leur offrait le labeur de la terre par la commercialisation d’un savoir-faire transmis en principe de génération en génération.

Les fameuses trente-six corporations – trente-six métiers autrement dit – donnèrent leurs noms aux rues du Vieux quartier de Hanoi. Ainsi, la Rue de la Soie concentrait les tailleurs de vêtements ; la Rue du Sucre, les pâtissiers ; et ainsi de suite.

 

2. Description urbanistique du Vieux quartier de Hanoi

Pour décrire la configuration du Vieux quartier de Hanoi, l’érudit Huu Ngoc a trouvé une formule particulièrement poétique : « Le vieux quartier se présente comme une feuille de mûrier dont la nervure principale serait l’artère Rue de la Soie – Grand Marché de Dông Xuân, au nord de la tâche verte du Lac de l’Épée restituée (Hoàn Kiêm). De cet axe rayonne une multitude de rues et ruelles qui vont à droite jusqu’à la digue du Fleuve Rouge et à gauche jusqu’à l’ancienne citadelle. »[2] Il est en effet très facile de se perdre dans cette grande feuille de mûrier où la vie marchande bat son plein, nourrie par les afflux de voyageurs venus des quatre coins du monde.

D’une façon géométrique et plus précise, L.B. retrace le plan du vieux quartier de Hanoi : « Ce vieux quartier a la forme d’un triangle isocèle dont le sommet est la rue de Hàng Than (rue du Charbon), le côté Est : la digue du Fleuve Rouge, le côté Ouest : les rues de Hàng Cột (rue des Claies en bambous), Hàng Điếu (rue des Pipes) et Hàng Da (rue du Cuir). Sa base étant constituée par l’axe Hàng Bông (rue du Coton) – Hàng Gai (rue du Chanvre) et Cân Gô (rue du Pont de Bois).

Il s’agit d’une structure urbaine datant du XVè siècle avec des constructions réalisées pour la plupart à la fin du XIXè et au début du XXè siècle. Hàng Đào (la rue de la Soie teinte en rose), principale artère de ce vieux quartier, aboutit au Marché de Đồng Xuân. A partir de cette artère, un lacis de ruelles mène, à l’Est, aux anciennes digues et au Fleuve Rouge, et à l’Ouest, à l’antique Citadelle de Cổ Loa. »[3]

 

3. Visiter le Vieux quartier de Hanoi

L’ancien quartier de Hanoi se visite à pieds ou bien en cyclo, plus rarement à moto et en taxi. Il s’agit d’une expérience particulière qui nécessite de disposer de suffisamment de temps pour s’imprégner de cette atmosphère multiséculaire qui n’existe nulle part ailleurs dans la ville, en dépit des nombreux magasins vendant camelote pour touristes et touristes eux-mêmes.

Du fait de l’intense activité économique qui s’y déploie et du nombre conséquent de voyageurs venus du monde entier, la cadence est lente, mais adaptée, car la profusion de marchandises distrairait jusqu’au plus habile des yogis, habitués pourtant à la plus aboutie des concentrations de l’esprit.

Profiter d’un bol de phở ou de bún chả sur le bord de la route, assis sur de petits tabourets en plastique de couleur bleue ; partir en quête d’une lanterne en soie ou bien d’objets laqués ; se balader la tête vide au bord de lac de Hoàn Kiêm en admirant la Tour de la Tortue qui s’érige en son milieu ou bien en arpentant le pont du soleil levant ; chercher au contraire des chaussures ou bien des vêtements de marque contrefaits ; toutes ces activités imposent de ne pas se précipiter, de goûter au plus profond de soi le vieux parfum d’antan que diffuse le Vieux quartier de Hanoi.

 

4. Le Marché de Nuit du Vieux quartier de Hanoi

Tous les vendredis, samedis et dimanches soirs de 18h00 à 23h00, le marché nocturne du Vieux quartier de Hanoi permet aux voyageurs de profiter de la vieille ville d’une façon différente. L’activité économique n’en est pas moins dynamique, bien au contraire.

 

En conclusion, donnons la parole à Huu Ngoc une dernière fois pour souligner l’importance de l’ancien quartier de Hanoi : « À travers les vicissitudes de l’histoire, l’âme de la cité Thang Long (Dragon prenant son essor) demeure dans ce quartier qui se distingue de nouveau par ses boutiques d’artisans et de commerçants. »[4]

[1] « Hanoi aux ‘’Trente-six rues et corporations’’, in Huu Ngoc, À la découverte de la culture vietnamienne, Éditions The Gioi, 2006 : p.50.

[2] idem

[3] http://alasweb.free.fr/Dossiers/le%20vieux%20hanoi/le%20vieux%20hanoi.htm

[4] Huu Ngoc, Op.Cit.

Laisser un commentaire

  • Bon rapport/qualité
  • Attentifs et flexibles
  • Voyages sur Mesure
  • Asisstance 24h/24

N’hésitez pas à nous écrire ! Notre conseillère vous répondra sous 48h.

info@vac-tours.com