fbpx
+84 243 247 4137 info@vac-tours.com

Faut-il annuler votre voyage au Vietnam à cause du Coronavirus ?

Faut-il annuler votre voyage au Vietnam à cause du Coronavirus ?

Depuis la confirmation du premier cas le 1er décembre 2019 en Chine, le coronavirus ne cesse de défrayer la chronique : à ce jour, 90 912 cas ont été confirmés, dont plus de 45 000 guéris et plus de 3117 morts; ce qui donne un taux de guérison gravitant autour de 53% et un taux de mortalité proche de 3,4%. 75 pays ont été touchés; en premier lieu la Chine dont la menace est partie et qui demeure la principale victime du virus.

Coronavirus Vietnam

De nombreux pays ont adopté des mesures de prévention; annulé les vols en provenance et à destination de la Chine et d’autres territoires voisins (Taïwan, Hong-Kong, etc.); la mise en quarantaine promise aux voyageurs qui reviennent d’un pays touché calme également les ardeurs de circulation intercontinentale.

La présence du coronavirus – aussi connu sous le nom de COVID-19 – au Vietnam a été confirmée le 23 janvier dernier lorsque deux cas ont été signalés : un Chinois originaire de Wuhan, ville d’où est parti le virus, et son fils.

Nombreux sont les touristes, qui devaient se rendre au Vietnam, à annuler leur voyage, secoués par la panique globale. VACTOURS a décidé dans l’article qui suit de résumer la situation du coronavirus au Vietnam et de rappeler; en parallèle mais également au-delà du principe de précaution; qu’il faut savoir raison garder et ne pas céder inutilement à la panique.

 

Au Vietnam, 16 cas, contre 80 151 en Chine

Coronavirus vietnam

Près de 88% de la totalité des cas de coronavirus sont localisés en Chine, dont 74% dans la province du Hubei; une majorité des cas de par le monde sont des ressortissants chinois. À ce jour donc, si le coronavirus n’est pas à strictement parler un problème sino-chinois; du fait de la mondialisation et des vagues de contamination qui touchent l’Europe et le reste du monde; il frappe quand même principalement la Chine et ses ressortissants.

Au Vietnam, 16 cas de coronavirus ont été détectés depuis le 23 janvier 2020, soit 0,017% de tous les cas dans le monde.

  1. Sur les 16 cas, 11 proviennent de la ville de Vinh Phuc ; 3 de la ville de Ho-Chi-Minh-ville (Saigon) ; 1 de la ville de Nha Trang ; 1 de la ville de Thanh Hoa.
  2. Hormis le nourrisson de 3 mois, la jeune fille de 16 ans et les deux étudiantes de 23 et 25 ans, tous les cas confirmés ont entre 29 et 73 ans.
  3. 57% des cas sont des féminins.
  4. 2 sont chinois, 1 américain, 13 vietnamiens.
  5. 16 cas sur 16, soit 100%, sont complètement guéris.

Depuis le 13 février, aucun nouveau cas de coronavirus au Vietnam n’a été signalé ; le 25 février, tous les cas étaient guéris.

 

Des mesures de prévention énergiques

Contrôler le coronavirus au Vietnam, dans un pays frontalier de la Chine – pays émetteur du virus – qui comprend plus de 95 millions d’habitants et qui attire des millions de touristes par an issus des quatre coins du monde, aurait pu s’avérer une gageure, un défi insurmontable.

Le gouvernement vietnamien a cependant très rapidement réagi à la menace; à travers une série de mesures préventives destinées à maîtriser le coronavirus :

  1. Suspension des vols en provenance et à destination de la Chine; et par la suite d’autres pays touchés par des vagues violentes de cas ;
  2. Suspension des cours (écoles, universités) sur tout le territoire jusqu’à nouvel ordre (a priori Mars 2020) pour éviter la propagation du coronavirus au Vietnam ;
  3. Mesures de quarantaine (interdiction de se rendre à l’extérieur de chez soi) pour les malades de type fiévreux, les voyageurs en provenance de la Chine, etc.
  4. En outre, le Ministère de la Santé a envoyé et continue de le faire, par sms et par Zalo (application de messagerie instantanée nationale); ses recommandations en matière d’hygiène : se laver les mains avec du savon pendant plus de 20 secondes, éternuer dans son coude, porter un masque, etc.
  5. Nombreux sont les restaurants et bars à offrir du gel hygiénique pour les mains; et à afficher dans leurs toilettes notamment les recommandations du Ministère de la Santé en matière d’hygiène.

La prévention est la clé pour maîtriser le coronavirus.

 

L’avis des principales institutions médicales et sanitaires sur le Coronavirus Vietnam

Si l’on compare avec la situation française, le coronavirus au Vietnam est plutôt bien maîtrisé. En France, sur les 191 cas confirmés, 3 morts ont été signalées ainsi que 12 guérisons. En Italie, sur les 2036 cas confirmés, 52 morts ont été signalées ainsi que 149 guérisons. Tous les pays frontaliers de la France ont été, de manière plus ou moins dense, touchés par le virus.

De fait, si l’on compare les deux cas français et vietnamien; il y a à l’heure actuelle plus de chance d’être contaminé par le virus en Europe qu’au Vietnam; où le gouvernement a su réagir efficacement de manière à contrôler et à endiguer le coronavirus. Le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a d’ailleurs retiré de sa liste des zones d’exposition le « pays en forme de dragon »[1].

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le CDC ont loué le Vietnam pour sa lutte contre la propagation du coronavirus[2].

 

Les recommandations de VACTOURS

Évidemment, la fréquentation de zones habituellement extrêmement peuplées; comme les aéroports, les gares, les places publiques dans les villes, augmente le risque lié à une potentielle contamination. Toutefois, du fait que la menace touche le pays le plus peuplé du monde et qu’un certain nombre de territoires sont concernés par l’annulation des vols en leur provenance et à leur destination; les aéroports sont devenus plus tranquilles et la menace s’en trouve réduite; pour peu que l’on suive les mesures élémentaires d’hygiène.

Lors d’un voyage au Vietnam, vous verrez que les habitants respectent les recommandations du Ministère de la Santé; en portant des masques, en évitant les rassemblements inutiles, en se lavant soigneusement les mains, etc. En outre, dès que vous sortez de la ville, vous sortez des zones à risque. Le Nord du Vietnam, les hauts-plateaux du Centre, le Delta du Mékong : nombreux sont les endroits à ne pas courir de risque.

Si nous ne cédons pas au relativisme pur en comparant le coronavirus avec la grippe saisonnière qui fait bien plus de morts (un virus non maîtrisé, inconnu à ce jour; présente quand même un risque accru du fait de ses potentialités ignorées), nous encourageons les voyageurs à garder raison.

 

En conclusion :

Chez VACTOURS, nous ne versons ni dans l’optimisme marchand qui voudrait vous faire prendre des vessies pour des lanternes; ni dans le pessimisme apocalyptique qui voudrait vous faire croire que nous assistons aux dernières heures de notre monde.

La situation est sérieuse, mais elle n’interdit pas les déplacements et le coronavirus au Vietnam a été maîtrisé d’une manière efficace : le gouvernement a été salué par les grandes institutions médicales (OMS, CDC) pour ses mesures préventives de bonne augure ; la population se soumet sans trop de difficulté aux restrictions et aux quarantaines, ainsi qu’aux mesures de prévention préconisées par le Ministère de la Santé vietnamien.

De fait, les risques d’être contaminé par le coronavirus au Vietnam sont très minimes.

La décision finale d’annuler ou non son voyage au Vietnam appartient au voyageur. Elle représente un coût, une déception, mais parfois elle peut s’avérer nécessaire si l’on estime que l’angoisse nous gâchera le plaisir d’un voyage si celui-ci est maintenu. Au final, chaque voyageur doit écouter à la fois sa raison, mais aussi sa psychologie.

 

—————————————————————————————————————————————–

[1] https://lecourrier.vn/le-cdc-retire-le-vietnam-de-la-liste-des-zones-dexposition/713118.html

[2] https://www.lecourrier.vn/loms-et-le-cdc-louent-le-vietnam-pour-sa-lutte-anti-coronavirus/713157.html

Leave a Reply

  • Bon rapport/qualité
  • Attentifs et flexibles
  • Voyages sur Mesure
  • Asisstance 24h/24

N’hésitez pas à nous écrire ! Notre conseillère vous répondra sous 48h.

info@vac-tours.com