fbpx
+84 243 247 4137 info@vac-tours.com

Comment se déplacer au Vietnam

Lorsque l’on élabore son projet de voyage au Vietnam, il est naturel de se demander quels sont les différents moyens de transport qui existent dans le pays et dans quelle mesure ils nous sont accessibles. En République Socialiste du Vietnam, il est très facile de se déplacer, pour peu que l’on abandonne ses propres conceptions sur le confort et la sécurité.

À l’intérieur du pays, le réseau routier ne cesse de se développer et de se moderniser; même si de nombreuses chaussées demeurent en piteux état ; le bus, le train et l’avion permettent de rejoindre les moyennes et grandes villes ; à l’intérieur des villes, le taxi (voiture, moto), la voiture et la moto mais aussi le bus sont les moyens de transport principaux ; dans certains cas, on empruntera le bateau, dans le cadre d’une croisière ou bien pour découvrir les fleuves d’une façon différente.

Quoiqu’il en soit, le temps de trajet au Vietnam ne doit pas être estimé en fonction des distances comme en France; parce que l’état des routes, les limitations de vitesse, le type de conducteurs; et tout un certain nombre de facteurs locaux, rendent la durée très variable. Néanmoins, à titre indicatif, 100km (Hanoi-Ninh Binh par exemple) représente en moto à peu près 2 heures de trajet.

VACTOURS revient dans le présent article sur les moyens de transport au Vietnam.

 

Les trajets longue-distance au Vietnam

  • L’avion 

Le moyen de transport le plus rapide et le plus confortable pour réaliser des trajets longue distance, afin de rejoindre le Vietnam depuis un autre pays et l’inverse, ou effectuer des trajets intérieurs, est sans aucun doute l’avion. Il existe plusieurs compagnies aériennes qui assurent le trajet entre les villes principales du pays : Vietnam Airlines est la plus connue et la plus professionnelle, mais les services des compagnies low-cost VietJet, Jetstar Airlines et Bamboo Airways sont également souvent sollicités, du fait de leurs prix avantageux.

Depuis Hanoi, on peut rejoindre Dien Bien, Hué, Saigon, Danang, etc. ; depuis Saigon, Hanoi, Danang, Hué, mais aussi Phu Quoc, Can Tho, Con Dao ; etc.

Il est possible, à bord des vols de ces différentes compagnies, de se déplacer depuis le Vietnam pour rejoindre le Cambodge, le Laos, la Chine, Taiwan, les Philippines, la Malaisie, la Corée, le Myanmar, et un certain nombre d’autres pays encore.

 

  • Le train

Si les lignes de chemin de fer au Vietnam sont généralement vétustes et que le trajet dure beaucoup plus longtemps; l’avantage est que vous prenez davantage le pouls du Vietnam à travers votre fenêtre; les paysages qui défilent vous montrent les couleurs du petit dragon sud-est asiatique au gré des régions que le train traverse. Le confort, pour peu que vous choisissiez les sièges mous ou les couchettes; est comparable à celui des trains en France. Les couches dures, en revanche, rappellent à notre postérieur et notre dos un autrefois douloureux.

Une ligne expresse existe qui relie Hanoi à Saigon. Au Vietnam, la plupart des villes de moyenne et grande importance peuvent être rejointes par ce moyen de transport.

 

  • Le bus

Les bus qui effectuent les très longues distances sont généralement munis de couchettes ultra-modernes qui font que le trajet se déroule dans des conditions relativement bonnes; si l’on fait abstraction de la conduite farouche du chauffeur et de l’état des routes.

En revanche, les trajets moins longs (mais qui peuvent aller jusqu’à 5 ou 6h) dans des bus pas chers mais de moins bonne qualité peuvent s’avérer très; très compliqués pour ceux qui ont le mal de transport : vous n’êtes parfois même pas sûr de disposer d’une place à vous; car ce genre de véhicules ne démarrent qu’une fois remplis à ras bord.

Néanmoins, les prix du bus sont généralement plus avantageux que ceux de l’avion et du train; il s’agit dès lors d’un moyen de transport idéal pour ceux qui se rendent au Vietnam les bourses légères.

 

Les trajets locaux au Vietnam (taxi, moto, voiture, bateau, bus)

 

  • Le bus 

Les bus urbains, à Hanoi rouges et jaunes, ou bien bleus clairs; sont très pratiques et surtout très peu chers pour se rendre d’un point de la ville à un autre; ou bien en banlieue et dans les provinces proches de la capitale.

 

  • Le taxi

Attention aux faux taxis [intégrer article sur « éviter les pièges touristiques » ou « les dangers »]. Il existe des compagnies de taxi fiables, dont les compteurs ne sont pas trafiqués : Taxi Group, Mai Linh, Vinasun.

Le taxi-voiture est un peu plus élevé que les autres moyens de transport.

Le taxi-moto est relativement bon marché, a fortiori si vous utilisez l’application téléphonique GRAB.

 

  • La moto

En dehors du taxi-moto (Grab ou indépendant), vous pourrez choisir de louer un scooter ou une moto. Faites bien attention : les titulaires d’un Permis B ne peuvent conduire qu’un véhicule dont le moteur ne dépasse pas les 50cm3 ; ils doivent, en théorie du moins; avoir sur eux un permis vietnamien ou un permis international (qu’il faut demander à la préfecture de police en France).

[Savoir en plus: La conduiet au Vietnam]

 

En conclusion :

Parfois, vous effectuerez certains trajets à bord de bateaux (Can Tho, sur le Mékong) ou de barques (Tam Coc) ; vous pourrez également voyager en voiture privée ou à moto.

Varier les plaisirs est possible au Vietnam : nous recommandons toutefois aux personnes âgées ou bien souffrant de certaines conditions de préférer les trajets les plus courts et les plus confortables, quitte à payer un petit peu plus pour assurer leur bonne santé.

Laisser un commentaire

  • Bon rapport/qualité
  • Attentifs et flexibles
  • Voyages sur Mesure
  • Asisstance 24h/24

N’hésitez pas à nous écrire ! Notre conseillère vous répondra sous 48h.

info@vac-tours.com